Commandes avant 13h expédiées le même jour
s'identifier s'identifierS'enregistrer



Avez-vous oublié votre mot de passe?



S'IDENTIFIER

Désolé, votre email ou votre mot de passe n'est pas reconnu

Votre panier est vide

TOTAL
0,00€
Bienvenue sur notre blog

Comment traiter le Syndrome des Ovaires Polykystiques naturellement

comment-traiter-le-syndrome-des-ovaires-polykystiques-naturellement

 

Le syndrome des ovaires Polycystiques (SOPK), également appelé Dystrophie ovarienne, est un trouble endocrinien qui affecte les femmes. Il est caractérisé par des déséquilibres hormonaux et particulièrement par un excès d’androgène (hormone  mâle) qui peut provoquer différents problèmes de santé.

   

Les ovaires peuvent développer des kystes, comme le nom le l’indique, bien qu’ils soient  le résultat de la condition et non pas la cause. Ce syndrome nuit au cycle menstruel entrainant  des règles irrégulières voire non existantes, et peut être une cause fréquente d’infertilité chez la femme.

Cette condition touche environ 5 à 10% des femmes  en France, et les symptômes ne sont pas les mêmes pour toutes.

 

Les symptômes du SOPK

Des règles irrégulières  (connues aussi sous le nom "d'oligoménorrhée") Absence totale de règles (connu aussi sous le nom "d'amenorrhée") Acné ou peau grasse Une pilosité excessive ou une pousse du poil selon un modèle masculin comme des poils sur le visage ou dans le cou par exemple (connu aussi sous le nom "d'hirsutisme") Des poils plus fins et une perte des cheveux Des règles longues et abondantes (connu aussi sous le nom "d'hypermenorrhée") Une prise de poids et une augmentation des risques d'obésité Des difficultés à procréer.

 

Les causes du SOPK

Il est difficile de connaitre les causes exactes du SOPK, mais des raisons génétiques semblent très probables. En effet, les femmes ayant de la famille proche atteinte par ce syndrome ont un risque plus important de le développer. Des études récentes montrent que le SOPK pourrait être un trouble systémique ce qui veut dire que certains organes et fonctions corporelles seraient impliqués et non pas uniquement le système reproductif.

Les femmes ayant le Syndrome des Ovaires Polycystiques présentent une certaine résistance à l’insuline. Une quantité plus importante d’insuline est donc produite par le corps afin de contrôler le taux de glycémie. Le taux élevé d’insuline serait une cause du SOPK car il stimulerait les ovaires pour libérer plus de testostérone.

 

Les traitements pour le SOPK

Il n’existe pas de traitement contre le SOPK, néanmoins il est possible d’en atténuer les symptômes et de réduire les risques pour la santé :

- Prendre la pilule peut être efficace chez certaines femmes mais elle n’est pas recommandée pour toutes et elle n’a aucun effet sur l’augmentation de la fertilité pour des raisons plutôt évidentes ! - Des traitements topiques sont souvent recommandés pour traiter l’acné et la pilosité excessive. - Une perte du poids peut aider car cela peut contribuer à la réduction du taux d’insuline et peut permettre de rétablir l’ovulation. - Il existe aussi des traitements chirurgicaux qui consistent à détruire le tissu ovarien mais il s'agit d'une procédure invasive qui ne résout pas les problèmes de résistance à l’insuline.

 

Régime alimentaire recommandé pour le SOPK

 La résistance à l’insuline est une des causes du SOPK donc perdre du poids et suivre une alimentation pauvre en sucre est recommandé. Evitez la malbouffe et les sucreries, et consommez plutôt des viandes maigres, des légumes et des céréales complètes pour garder un niveau de glycémie bas et stimuler la production d’insuline.

 

Remèdes naturels pour le SOPK

La production hormonale dans le corps humain nécessite de l’iode parce que les ovaires contiennent la seconde plus forte concentration en iode du corps juste après la thyroïde. Maintenir un niveau d’iode normal est important pour la santé des ovaires et un niveau faible d’iode est fréquent chez les femmes atteintes du SOPK.

Manger des aliments riches en iode comme les algues ou les poissons de mer aide à en maintenir un bon niveau. Vous pouvez aussi prendre des compléments alimentaires. Notre VitaFem plus par exemple contient de l’iode et du sélénium qui  aide à maintenir la fonction thyroïdienne en bonne santé ce qui pemet de réguler la production hormonale dans le corps et favoriser la reproduction et la fertilité.

Les acides gras essentiels comme les huiles d’oméga-3 peuvent assister dans la perte de poids, aider à maintenir un bon équilibre hormonal, et créer un environnement sain pour la conception. Les huiles de poissons, les graines de lin et les noix sont riches en oméga-3, mais vous pouvez aussi prendre des compléments alimentaires.

Le Chrome augmente l’action de l’insuline. Des études ont montrés que prendre des compléments alimentaires avec du chrome peut améliorer le taux de glycémie. Il peut être trouvé dans les oignons, les huitres, les tomates et les céréales à base de son mais en petite quantité seulement.

La Vitamine D joue un rôle important dans le métabolisme du glucose et peut améliorer la qualité du cycle menstruel chez les femmes atteintes de SOPK.  7 femmes sur 9 connaissent un retour à la normale de leurs règles après 3 mois de prise de compléments alimentaires à base de Vitamine D. La Vitamine D est généralement produite naturellement par le corps grâce au soleil, mais pendant l’hiver des compléments alimentaires peuvent être utiles.

 

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire sur cet article

Adresse Email
Nom
Commentaires


Commentaires

ATTENTION: Les avis donnés ci-dessous sont ceux des clients de Simply Supplements. Simply Supplements n'est pas responsable de ces avis, et ils ne devraient pas être considérés comme des avis médicaux.

Soyez le premier à commenter
 0805 22 00 55
Simply Supplements Facebook
Simply Supplements Twitter
Simply Supplements Instagram
Simply Supplements Pinterest
Simply Supplements Google+
Simply Supplements Blog
Simply Supplements YouTube

Show Bottom Menu
Plus +

payment options
top of page